Une place, portraits


Une place, portraits des derniers jours

Quelques jours avant de quitter la communauté. Je suis dans ma chambre, la lumière qui entre par la fenêtre est diffuse et je me dis que, quoi qu’il arrive, je ne pourrai tout montrer. Je dépose mon appareil habituel et m’empare de mon vieux Kowa 6, un lourd appareil à film 120. J’attrape les films que je sais être vieux et périmés que je destine à autre chose, parfois j’aime l’aléatoire, de toute façon c’est tout ce qu’il me reste. Je prends au passage le lourd pied Gitzo en acier dont j’ai très peu l’usage étant donné le type de photo que je réalise … et je pars à la recherche du bon endroit. Alors je propose à chacun de poser devant cet appareil. Après avoir passé des mois à me faire oublier, je leur demande de poser là, face à l’objectif, devant moi. Dès les premiers films, je sens que mon appareil déconne … mais c’est trop tard, dans quelques heures je prendrais l’avion et ces portraits il faut que je les fasse, maintenant. C’est comme ça.