Activité

/ Création photographique 

/ Transmission

/ Production

/ Édition / Diffusion

 

Création // Expositions /// Résidences

 

Mon travail créatif débute au début des années 2000. Il s’inscrit, dès les premières épreuves, dans une volonté d’exprimer, par une écriture personnelle, le monde qui m’entoure : l’environnement vécu. Les séries que je réalise évoluent à la frontière entre un travail documentaire dont les sujets s’élaborent au fil de mes rencontres, et une photographie expérimentale visant à exprimer formellement l’expression de mes ressentis.

Le travail « documentaire », plus proche du carnet de route que du documentaire rigoureux du journaliste reporter, est souvent abordé à la première personne et la plupart du temps introspectif. Je ne sais pas parler de ce que je ne vis pas.

Le volet expérimental mêle photomontages et photographies réalisées avec des moyens détournés (appareils transformés, sténopés …). Pour chaque série, se pose la question de la captation et du matériel servant à enregistrer les fruits mes recherches.

Parallèlement à ce travail de photographie, je poursuis une captation quasi compulsive de moments personnels qui donnent lieu à des séries infinies, et parfois à des courts métrages qui utilisent la technique du stop-motion.

Passages passe-âges – Centre des Monuments Nationaux 

Exposition jusqu’en juin 2019 – Site des Mégalithes de Locmariaquer – Centre des Monuments Nationaux 

Pierres-Plates-God

Résidence artistique à Locmariaquer (de sept. 2017 à juin 2018)

Lien vers la série : Passages

Un travail mené il y a quatre ans autour des mégalithes du Morbihan m’a amené à produire une série photographique sur le lien unissant les populations et leurs monuments de pierre. Dès mes premières prises de vue, je suis fasciné par les monuments des sites de Locmariaquer, et notamment du Mane Lud et des Pierres Plates : ces longs couloirs qui séparent le dehors du dedans, tels des sas de décompression, et m’entrainent vers un espace isolé du monde extérieur par des murs infranchissables.

En 2018, le Centre des Monuments Nationaux a choisi l’axe de la photographie pour le site des Mégalithes de Locmariaquer, avec les enjeux suivants :

– Inviter un artiste contemporain pour qu’il livre son approche personnelle, et subjective, des monuments de Locmariaquer.

– sensibiliser le jeune public du territoire, par le biais de séances de découverte des monuments d’une part, et de l’élaboration d’une création artistique dirigée par le photographe parrain.

 

Transmission // parrainages

(Parrainages, Interventions, Ateliers)

 

Festival de La Gacilly : Expositions des collégiens (2012 – 2019)

Festival de La Gacilly : Expositions des collégiens (2012 – 2019). Photographe parrain auprès des collégiens du Morbihan depuis 2012. La création d’un festival des collégiens, intégré à la programmation officielle du festival de La Gacilly est une opportunité de valoriser le travail réalisé par les élèves durant toute l’année. Ce projet est avant tout un projet pédagogique qui allie création artistique et éducation au développement durable. Il permet aux élèves de s’interroger et de transmettre leurs regards, leurs visions en utilisant les différentes formes de photographie (photo d’art, photo reportages…). Chaque année, environ 350 élèves sont investis dans ce projet. Dépassant le cadre du travail scolaire, cette exposition reflète la créativité et la démarche esthétique et artistique dont ont su faire preuve les élèves.

 

Festival Photo de Mer à Vannes

La Petite Mer (2015 – 2016)

Le festival de La Petite Mer est une création proposée au festival Photo de Mer. Ce projet a été mis en place en partenariat avec la Ville de Vannes et le festival Photo de Mer. Pendant deux ans, j’ai accompagné les élèves de 4 écoles primaires vannetaise (Nicolazic, Jean-Moulin, Armorique et Saint-Guen) dans la réalisation d’expositions qui ont été présentées pendant toute la durée du festival en 2015 et 2016.

 

Programmation / Production

 

Galerie Les Bigotes

La Galerie Les Bigotes est une galerie municipale vannetaise dont la programmation est assurée par des artistes et associations culturelles locales. Les Bigotes sont gérées par un comité de pilotage, composé d’un comité artistique chargé de la programmation accompagné et soutenu par la municipalité. http://www.mairie-vannes.fr/vannesloisirs/agenda/galerie-des-bigotes/

Composition du comité artistique de la galerie :

Varban Christov et Marine Zuber (association Ailes Du), Maryline Gautier et Alain Gourves (Association des Amis de l’Art contemporain du Musée de Vannes), Joël Strill (sculpteur), Sophie Bertram et Alain Peuron (photographes de l’association Contraste) et Cédric Wachthausen (photographe du collectif In Visu).

 

Ateliers et réalisations en milieu carcéral

 

Trompe l’oeil (juillet 2017)

Trompe l’œil est un ensemble de 7 courts métrages réalisés à la maison d’arrêt de Vannes en juillet 2017. Les détenus ont écrit, réalisé et monté ces 7 films d’animation en l’espace de 20 heures dans les murs de la prison. Les thèmes abordés sont le temps et le mouvement : la danse, le sport, le jeu … et surtout l’illusion. Les titres en sont des reflets évocateurs : Champs magnétique, Balle contrôle, Surfeurs en herbe, Le danseur, Hercule, Sans gravité et Le passe muraille.
Cette action est financée par la DRAC Bretagne et le SPIP 56 dans le cadre du protocole Culture-Justice Bretagne, et de la programmation culturelle de la Ligue de l’enseignement du Morbihan missionnée par le SPIP 56 dans les établissements pénitentiaires du département en partenariat avec la Galerie Le Lieu.

L’évasion des silhouettes (juillet 2016)

L’évasion des Silhouettes est une série produite lors d’un atelier à la maison d’arrêt de Vannes en juillet 2016. Cette série a été conçue et réalisée en l’espace de vingt heures par Anthony, Christian, Jordan, Maxime, Thierry avec le soutien et la participation dynamique d’Emmanuelle Le Menach de la Ligue de l’Enseignement. Dès la première rencontre, un des participants a proposé que nous travaillions sur les reflets en nous indiquant une photographie réalisée dans la vitre de sa montre. Nous nous sommes alors demandés comment nous pouvions trouver quelque chose qui pourrait faire office de miroir dans la prison, c’est alors que quelqu’un a pensé à l’eau : le miroir de Narcisse, le reflet originel. La direction était prise, il ne nous restait plus qu’à nous mettre au travail.
Cette action est financée par la DRAC Bretagne et le SPIP 56 dans le cadre du protocole Culture-Justice Bretagne, et de la programmation culturelle de la Ligue de l’enseignement du Morbihan missionnée par le SPIP 56 dans les établissements pénitentiaires du département en partenariat avec la Galerie Le Lieu.

 

Ombre et lumières (juillet 2015)

Ombre et Lumières est une série réalisée lors d’un atelier à la maison d’arrêt de Vannes en juillet 2015. L’ambition de cet atelier a été de produire une série photographique en vue d’éditer un livret avec les détenus de la maison d’arrêt participants au projet.
Vingt heures nous ont été données pour composer cet ensemble constitué de photographies accompagnées de textes et de légendes. Par son attrait formel, cette impression de passage de l’obscurité à la lumière, cette esthétique singulière de théâtre d’ombres chinoises, cette série empreinte de poésie, évoque les sentiments traversés par les auteurs.
Cette œuvre a été conçue et réalisée par Philippe, Elvis, Romain, Jean-Frédéric, Philippe, David avec le soutien et la participation dynamique d’Emmanuelle Le Menach de la Ligue de l’Enseignement.
Cette action est financée par la DRAC Bretagne et le SPIP 56 dans le cadre du protocole Culture-Justice Bretagne, et de la programmation culturelle de la Ligue de l’enseignement du Morbihan missionnée par le SPIP 56 dans les établissements pénitentiaires du département en partenariat avec la Galerie Le Lieu.

 

Les Pieds sur terre, l’esprit s’échappe (juillet 2014)

Les Pieds sur terre, l’esprit s’échappeC’est en juillet 2014 que débute ce projet à la maison d’arrêt de Vannes. En préparant cette rencontre, je me suis interrogé sur le temps d’arrêt, la pause qu’implique le système carcéral. En abordant ces questions avec les détenus, j’ai pu constater leurs sentiments et appréhender avec eux la question du temps d’arrêt, de la pause. Très vite, les ressentis ont été partagés, les échanges vivants et animés. Au fils des essais, nous avons trouvé les moyens de les illustrer par la photographie.

Cette action est financée par la DRAC Bretagne et le SPIP 56 dans le cadre du protocole Culture-Justice Bretagne, et de la programmation culturelle de la Ligue de l’enseignement du Morbihan missionnée par le SPIP 56 dans les établissements pénitentiaires du département en partenariat avec la Galerie Le Lieu.

 

/// Publications

 

Des menhirs et des hommes – Couverture et double page. 

Des menhirs et des hommes. à mi-chemin entre un magazine et un « book », « Des Menhirs et des Hommes » paraitra chaque année. Son objectif est de faire connaître le plus largement possible toutes les facettes des mégalithes du Morbihan, en mettant en lumière les femmes et les hommes qui vivent avec eux.

La trilogie « Loin d’ici » : Eldorado / Série Noire / L’appel du lièvre

Eldorado (The Storm River’s motel) emmène le lecteur dans une virée le long de la route 138 qui traverse le nord-est du Canada. Entre western et road-movie, cette aventure nous emporte au gré de l’asphalte fondant sous le soleil plombant d’un été caniculaire. Ces terres de fantasmes constituent le décor des scènes de cette série tour à tour carnet de route et nouvelle introspective. Réalisée sur du film argentique moyen format, la photographie proposée ici est dense et intense, comme l’encre profonde tracée à grosses lignes sur les pages de ces romans d’aventure qui nous narrent les histoires grandioses du grand ouest Américain.

Le Mensuel du Golfe du Morbihan (2009-2012)

Photographe reporter responsable de la partie image du  magazine indépendant du Sud Morbihan. Le Mensuel du Golfe du Morbihan est un mensuel généraliste du type « news mag » caractérisé par un ton dynamique et une large place donnée à la photographie de presse.

Quelques portraits réalisés pour Le Mensuel du Golfe du Morbihan de janvier 2009 à décembre 2012

 

 

/// Associatif

 

Le collectif In Visu est crée en octobre 2015, il regroupe 8 auteurs photographes venant de divers horizons réunis par la volonté commune de conduire et diffuser des projets personnels et collectifs. Développant une photographie d’auteur tournée vers l’humain et son environnement, le Collectif In Visu construit son identité en posant un regard curieux et singulier sur le monde qui l’entoure. Les membres d’In Visu ont en commun une volonté d’échange et de partage de leurs travaux, une détermination à diffuser une photographie libre, dynamique, surprenante et de qualité.

In Visu, parce que l’image est dans nos yeux, parce que c’est ensemble que nous montons nos projets, et parce que c’est In situ que nous créons, que nous partageons : c’est là, c’est partout … et partout où nous pourrons exposer, nous le ferons. 

Collectif In Visu : Xavier Laudrain, Cédric Wachthausen, Jessica Hervio,  Sébastien Le Gourriérec, Pierre Weiersmuller, Gwenaël Saliou, Dominique Checler et Jean-Marie Fléchard

L’Atelier Contraste (2012 – 2015)

L’Atelier Contraste est une émanation du Groupe Contraste, une association de photographie vannetaise existant depuis 1968. En 2012, la décision est prise de créer un atelier composé de photographes passionnés partageant la volonté de diffusion et de transmission. Ce groupe de travail sera à l’origine de la création de deux événements photographiques : Au Bord de l’Autre – un parcours photographique exposé dans un premier temps dans les vitrines des locaux commerciaux vacants, puis directement sur les murs de la ville de Vannes en 2015, Les expositions de l’Avent : un parcours de 24 expositions photographiques à découvrir dans la Ville de Vannes du 1er au 24 décembre et révélées quotidiennement par le journal Ouest-France. L’Atelier Contraste a aussi produit plusieurs expositions communes et personnelles dans de nombreux espaces originaux, et développé des partenariats privés et publics tout au long de son existence. Le projet du groupe, composé uniquement de bénévoles motivés, se concrétise grâce à la mise en commun des compétences permettant de créer un modèle de diffusion alternatif de qualité. Les acteurs du projet de l’Atelier Contraste : Danielle Legoff, Xavier Laudrain, Jean-Louis Le Guénnec, Jean-Marie Fléchard, Cédric Wachthauen, Alain Peuron, Claude Perlot, Aurélien Blémeur, Camille Ninio, Sébastien Le Gourriérec, Pierre Weiersmuller, Thierry Dupureur, Dominique Checler, Éric Frotier de Bagneux, Caroline Reynier, Daniel Jacob, Catherine Colet Georget, Serge Le Goff et Cathy Conan