La Voie Lactée


Déesse, dans les cieux éblouissants, la Voie
Lactée est un chemin de triomphe et de joie,
Et ce flot de clarté qui dans le firmament
Jette parmi l’azur son blanc embrasement
Semble, dans sa splendeur en feu qui s’irradie,
Produit par un foyer unique d’incendie.
Mais quand notre regard dans l’éther empli d’yeux
Monte vers l’Océan céleste que les Dieux
Font rouler des Gémeaux de flamme au Sagittaire,
Il y voit flamboyer des astres dont la terre
Admire en pâlissant la sereine splendeur,
Et dans le vaste flot sacré dont la candeur
Éclate et de la nuit blanchit les sombres voiles,
Il voit s’épanouir des millions d’étoiles.

Thédore de Banville, Les cariatides 1843